Vous n'êtes pas venus au monde pour rester seuls

Eivind Hofstad Evjemo

Le 22 juillet 2011, le terroriste d'extrême droite Anders Breivik pose une bombe dans le centre d'Oslo. Peu après, il commet un massacre de grande ampleur sur l'île d'Utoya. Le roman, qui revient sur ces atrocités, s'ouvre sur un couple installé dans la petite ville de Foldnes. La femme, Sella, guette le retour de ses voisins, bouleversée. Elle ne les connaît pas, mais sait qu'ils ont perdu leur fille dans l'attentat. Comment les aider ? Est-ce seulement possible ? Et tandis que le peuple norvégien pleure ses morts, Ariid et Sella revivent leur propre deuil. Tant il est vrai qu'une blessure collective fait ressurgir les traumatismes de chacun... Un roman puissant sur nos sociétés meurtries, écrit par un jeune auteur norvégien plusieurs fois primé. Lire la suite

Traduction du norvégien de Terje Sinding | 304 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 14 x 20.5 cm

Coulisses

Un pays traumatisé
Je n'étais pas sur l'île ce jour-là, mais j'avais l'impression d'avoir tout vécu ; j'avais suivi les interminables émissions d'actualités en continu, j'avais écouté la radio, j'avais lu des reportages, vu des photos. Si j'avais laissé cette émotion collective m'envahir, (...) d'autres que moi devaient sans doute réagir de la même façon. Sentir la proximité de la catastrophe. Parmi les morts, il y avait des habitants de toutes les régions norvégiennes. Anders Breivik avait réussi à frapper et à paralyser un pays tout entier.
Eivind Hofstad Evjemo

Haut de page