La Gloire des maudits

Nicolas D'Estienne D'Orves

Dix ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, Gabrielle Valoria, vingt-sept ans, une orpheline qui élève difficilement son très jeune frère, Simon, reçoit des lettres d'un homme qu'elle ne connaît pas. Léon Drameille évoque son enfance à Senlis, où son père était notaire, et son amitié avec une petite paysanne, Sidonie Porel, avec laquelle il a commencé d'écrire des romans. Bien des années plus tard, Sidonie est devenue un grand écrivain et, plus encore, une grande conscience nationale. Prix Goncourt 1922, présidente de cette distinguée académie en 1944, Sidonie est, selon Drameille, une manipulatrice de haut vol qui l'a trahi et dont il veut se venger. Gabrielle accepte de s'infiltrer dans l'entourage de cette femme aussi fascinante que malfaisante afin d'écrire sa première véritable biographie. Elle découvre un univers où le succès n'est qu'une imitation frelatée de la gloire et, gravitant autour de l'astre sombre, des personnages éminents de la société française qui prospèrent sur le terreau répugnant de la collaboration... Lire la suite

528 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 14 x 20.5 cm

Haut de page